Commune du Coeur de Beauce

Géographie

Le village

Le village de Louville la Chenard est localisé dans le département d’Eure-et-Loir (28), en région Centre.
Il fait partie de la structure intercommunale la Communauté de Communes Cœur de Beauce et s’étend sur 19.51 km² (1 951 hectares).

Louville la Chenard est situé dans la région naturelle de la Beauce, région à vocation agricole très fertile.

Traditionnellement appelée le « grenier de la France » (Ici poussent vos croissants !), la Beauce est essentiellement une vaste étendue de cultures.

Ainsi, les exploitations agricoles sont orientées sur les céréales (blé et orge majoritairement) mais aussi le colza, la pomme de terre, la betterave sucrière ou encore le maïs.

Le parc éolien

En écho aux anciens moulins de cette région balayée par les vents, depuis 2005, la Beauce accueille un important parc d’éoliennes.
Le parc éolien apporte un fort soutien à une gestion équilibrée de la zone.

Géographie physique de la Beauce

La Beauce est située au sud-ouest de Paris et s’étend sur plusieurs départements : principalement l’Eure-et-Loir et le Loir-et-Cher, mais déborde aussi sur le Loiret, l’Essonne et les Yvelines.
Elle est délimitée au nord par la forêt de Rambouillet, à l’est par l’Essonne et la forêt de Fontainebleau, au sud par le Val de Loire, et à l’ouest par le Loir.

Territoire défriché dès le Néolithique, les arbres y sont depuis longtemps rares dans une campagne dominée de loin par la cathédrale Notre-Dame de Chartres.

Le nom de Beauce n’est pas réservé au vaste plateau céréalier qui s’étend au sud de l’Île-de-France.
En fait « beauce » est le nom d’un certain nombre de parcelles ou lieux-dits, non seulement en Île-de-France, mais en Orléanais, en Berry : le terme désigne toujours des plateaux défrichés.
Il est issu du mot gaulois « belsa » cité notamment par un grammairien latin du Ve siècle comme ayant le sens de campus, c’est-à-dire « espace découvert ».

L’altitude moyenne de la Beauce est de 140 mètres et Louville la Chenard est à une altitude comprise de 142 à 155 mètres.

Géologie

Le plateau de la Beauce [fait partie de la structure géologique du bassin parisien, et correspond à une zone d’affleurement des calcaires,  issu des dépôts sédimentaires d’un grand lac qui recouvrait la région durant l’ère Tertiaire.

Climat

Un climat océanique doux et stable donne des températures moyennes de 25 °C en été et de 0 °C en hiver.

Pluviométrie, hydrographie, hydrogéologie

La pluviosité de la Beauce varie entre 400 et 900 mm/an (moyenne nationale 700 mm/an).

Le réseau hydrographique de surface se limite à quelques cours d’eau : l’Essonne et l’Eure (affluents de la Seine) s’écoulent respectivement vers le nord et vers le nord-ouest et le Loir (affluent de la Loire) s’écoule vers l’Ouest.

La nature perméable du sol ne retient pas l’eau en surface. Le sous-sol calcaire, par contre, est aquifère et a permis la formation de la nappe phréatique de Beauce.
Cette dernière est la réserve d’eau potable la plus étendue en Europe, avec une surface de près de 9 000 km² s’étendant sur six départements.
Ses réserves sont estimées à près de 20 milliards de mètres cubes.